La position concurrentielle de l’entreprise

Cette information concerne :

  • Les principaux concurrents nationaux et internationaux de l’entreprise

A ce niveau, il n’y a pas que les noms des différents concurrents, dont doit tenir compte l’entreprise, qui sont mentionnés. Des informations peuvent également être fournies, pour autant que ces renseignements soient disponibles, concernant par exemple les produits fabriqués ou vendus par ces entreprises, l’évolution de leur chiffre d’affaires, de leur personnel, de leurs résultats.

  • Les possibilités et difficultés liées à la concurrence

La position de l’entreprise, avec ses atouts et faiblesses, est détaillée notamment sur les points suivants : pourquoi notre entreprise est-elle plus ou moins performante que les concurrents ; à quel niveau l’entreprise possède-t-elle une longueur d’avance sur les concurrents ; à quel niveau l’entreprise est-elle désavantagée par rapport à la concurrence ; pourquoi un client achète-t-il notre produit ; pourquoi choisit-il le produit d’un concurrent (prix, qualité, service, court délai de livraison, assortiment plus large, durée de vie…) ?

  • Les débouchés

Il s’agit ici de la destination des produits vendus.

  • Les contrats et accords d’achat ou de vente ayant des conséquences fondamentales et durables pour l’entreprise

Il s’agit des éléments principaux des contrats et accords d’une durée d’au moins un an et d’une importance certaine. Il ne faut pas présenter au conseil d’entreprise l’intégralité du texte mais seulement les principaux points. Les conséquences concrètes pour l’entreprise doivent être commentées.

  • Les contrats conclus avec le SPF Economie
  • Les méthodes de commercialisation des produits

Cette information concerne :

  • les canaux de distribution ;
  • les techniques de vente : publicité, foires, visites à la clientèle, etc…
  • les données significatives concernant les marges de distribution.

 

  • L’évolution du chiffre d’affaires sur cinq ans

Il s’agit du chiffre d’affaires réalisé sur les cinq dernières années, en précisant le pourcentage de la part réalisée sur le marché intérieur, au sein de l’Union européenne et dans les autres pays.

  • Le niveau et l’évolution des prix de revient et de vente

L’évolution des prix de revient et de vente doit en principe être fournie par unité. Si ce n’est pas possible, les informations peuvent être fournies pour chaque groupe de produits ou pour un nombre de produits représentatifs. Ces informations doivent être mises en lien avec les informations à fournir relatives à la structure des coûts à fournir pour les mêmes produits, les groupes de produits et les produits représentatifs.

  • La position de marché

La position de l’entreprise sur le marché et son évolution sur le marché intérieur, sur celui de l’Union européenne et sur celui des autres pays.

Afin de déterminer l’évolution de la position de l’entreprise, ces données doivent être communiquées sur les cinq dernières années.